Comment devenir un bon trader en ligne ?




À l’heure actuelle, l’activité du trading se révèle être une activité des plus rentables pour différentes institutions bancaires et financières. Et c’est bien cette rentabilité qui attire de plus en plus de candidats au trading.


C’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui d’en parler assez largement. Nous reviendrons d’abord sur ce que c’est qu’un trader et sur la formation à suivre afin d’en devenir un. Parmi les différents types de trading, le Forex fait preuve de nombreuses qualités : rentable, intéressant, éducatif et porteur de nombreuses opportunités. Malgré cela, il est remarqué que la grande majorité des traders peinent à faire des profits.


Dans cet article, vous trouverez non seulement les bases et techniques pour devenir un trader Forex, mais aussi quelques bons tuyaux pour les débutants en trading.


La base : qu’est-ce qu’un « trader » ?


Quand on parle de « trader », il s’agit d’un professionnel qui dispose du statut de cadre dans les banques et les autres institutions financières. Sa mission est de placer des ordres sur des marchés. Ces ordres peuvent être placés :


– Au nom de l’institution pour laquelle le trader travaille (c’est ce qu’on appelle le « prop trading » ou encore « le trading pour compte propre »)

– Pour les comptes de ses clients.


Il existe différentes catégories de traders dans notre pays. Et ces catégories dépendent essentiellement du type de marché. Comme exemples de types de marché, on peut citer : le marché des devises, les actions, le marché des métaux, les obligations, le marché du café, etc. En fait, à l’heure actuelle il est possible de trader sur toutes les marchandises et celles-ci font l’objet de contrats financiers sur lesquels les différents échanges se font. Il est important de noter par ailleurs que ce sont uniquement les devises qui viennent régler ces contrats financiers. Par contre, il n’est pas possible que ces contrats soient réglés par une quelconque livraison physique.


La mission du trader professionnel est d’officier sur un marché monétaire. Ainsi, il s’occupera de gérer les besoins de trésorerie des clients (cette gestion se fait au plus à moyen terme) ou ceux de la banque. Les excédents de trésoreries font aussi partie de son cahier de gestion. Les décisions du trader professionnel peuvent être influencées par différents facteurs :

  • Le degré de valorisation des actions

  • L’anticipation du comportement des différents clients

L’objectif principal du trader professionnel est d’acheter les actions avant que leurs valeurs ne grimpent et ensuite de les revendre juste avant que leurs valeurs ne baissent.





L’origine de la profession du « Trader »


Le mot « trader » est d’origine Anglaise. Il signifie tout simplement « marchand ». On peut donc retenir que le trader est un marchand dont la mission est d’acheter et de vendre des contrats. Et ce, à son propre compte ou encore pour celui de ses clients.


La profession de trader est l’une de celles qui font rêver énormément de jeunes actuellement. C’est sans surprise que bon nombre de jeunes veulent devenir des traders ou des brokers, une fois leurs études achevées. Et d’ailleurs, force est de constater que même ceux qui n’ont pas fait des études dans ce sens veulent devenir traders professionnels.


En réalité, les faits que nous venons d’énoncer ne sont que des mythes créés et cultivés par des traders professionnels par le biais de médias tels que la presse et la télévision. Dans les faits, peu de gens savent réellement quels sont les tenants et les aboutissants de la profession de trader. Ils sont également peu à connaître combien gagne un trader qui vient de débuter ou encore quelles sont les études qu’il faut suivre afin de devenir trader. Nous allons, dans les lignes qui vont suivre, nous intéresser à ces différents aspects de la profession de trader.

Qui dit « trader » dit «bourse » ?


Dans le domaine de la finance, on appelle trader toute personne qui achète et ensuite vend des instruments d’ordre financier. Il le fait pour le compte de tierces personnes (qui sont en fait ses clients) ou alors dans son propre compte (dans ce cas on l’appellera « pop trader »).


Étymologiquement, le terme « trader » est anglais et a pour signification « négocier ». Dans un sens plus général, on considérera le trader comme un marchand qui officie dans une banque ou une société de bourses. Mais dans un sens plus strict, on dira qu’un trader est un acteur (du marché financier) spécialisé dans l’achat de devises, de produits ou de valeurs mobilières, qu’il prendra ensuite le soin de revendre.

En quoi consiste le métier de trader professionnel ?


Il existe différents types de traders. La distinction va permettre de dégager deux principaux types de traders :

  • Ceux qui tradent pour le compte de leurs clients

  • Et ceux qui tradent pour leurs propres comptes.

Dans le premier cas, le trader est un employé de banque (ou d’une autre institution financière). Les ordres de vente et d’achat qu’il exécute sont au compte des clients de l’institution financière en question. Ici, le trader ne prendra pas de risque lorsqu’il se rendra sur le marché. Par contre, ça sera au client d’acheter ou vendre. Dans ce cas précis, les clients sont souvent des sociétés qui occupent une grande place dans l’économie dite réelle. Ces sociétés font appel à des traders de banque, car elles ne disposent pas de salle de trading.

Dans le second cas, le trader qui travaille à son compte travaille de moins en moins dans les banques et autres institutions financières. En effet, ce trader prend les différents risques à son nom ou au nom de son employeur. En plus, il a une certaine marge par rapport à ce qu’il a investi. D’ailleurs, les énormes pertes d’argent de la crise de 2007 viennent rappeler à quel point le prop trading peut être risqué. Raison sans doute pour laquelle cet aspect du trading rencontre de moins en moins d’émules aujourd’hui.


Une autre caractéristique du trading à son propre compte est que les particuliers peuvent accéder à cette profession. Et ce, grâce au trading en ligne qui se fait via certaines plateformes. Malgré les effets de levier proposés par les courtiers, on remarque aussi que les traders à leurs propres comptes négocient des sommes qui sont inférieures à celles négociées par un trader pro. Et enfin, les statistiques faisant état de la réussite de ces traders à domicile ne sont en réalité que des estimations. C’est essentiellement parce que cette forme de trading se fait sur « l’Over The Counter ».

La formation pour devenir trader


Avec le temps, les deux formes de trading ont évolué. Au départ, il s’agissait d’opérateurs de bourse qui évoluaient dans une bourse physique. Grâce à l’émergence et au développement de l’internet et des logiciels de calcul, aujourd’hui la profession de trader ne saurait se faire sans de bons outils tels que les ordinateurs ou encore les robots de trading à grande fréquence.

Actuellement, ceux qu’on appelle assistants traders ne sont autres que des programmeurs numériques qui disposent de grandes capacités de programmation en divers languages (tels que les VBA ou C++).


Aujourd’hui, il faut des diplômes pour devenir trader. Il faut des diplômes tels qu’un Master en finance, un Master en finance de marché grande école, un diplôme venant de Grande école de commerce avec spécialisation finance de marchés (une école de type ESCP Europe ou HEC), ou encore un Master ingénieur avec spécialisation Quant.


Le trader doit se frotter à l’échange des devises étrangères, et de ce fait la maîtrise de l’anglais lui incombe obligatoirement. Quant à la maîtrise d’une autre langue étrangère, cela peut véritablement être un plus dans l’exercice de ses fonctions.

Combien gagne un trader ?


C’est là le sujet qui passionne les foules et qui vient expliquer pourquoi autant de gens désirent devenir des traders. En fait, il y a eu plusieurs films à succès sur la question et dans ces fictions cinématographiques, le public a pu voir des traders mener une vie de luxe incroyable. À tel point qu’aujourd’hui dès qu’on entend le mot trader, on s’imagine tout de suite que cette personne mène le même train de vie que celui vu au cinéma. En réalité, cette règle ne s’applique pas à tous ceux qui travaillent dans le domaine du trading.


Mais combien gagne alors un trader de nos jours ? Et bien, cela dépend du poste. Un assistant trader, ayant signé un CDI, peut très bien gagner une somme annuelle située entre 40 000 et 45 000 euros. Le travail de cet assistant trading sera surtout de s’occuper de la programmation (en écrivant par exemple les programmes VBA).


En ce qui concerne ce que touchent les traders professionnels, les revenus sont bien plus importants en raison de leurs expériences. Mais on constate qu’il n’existe pas de jauge réelle des salaires. Il faut alors se référer aux données de l’INSEE.


Selon un article du journal « Le Point », en France le salaire moyen des traders lors de l’année 2014 était de 1 million d’euros. Des chiffres à prendre avec des pincettes, car il est réellement délicat aujourd’hui d’estimer avec précision les revenus des traders professionnels.


Trois principales raisons viennent expliquer pourquoi aujourd’hui il est compliqué d’estimer avec précision les revenus des traders professionnels.

En premier lieu, il faut savoir qu’un trader Français gagnera moins qu’un trader Britannique et que ce dernier aura des revenus en deçà de ceux gagnés par le trader Américain. En second lieu, se fier au salaire moyen est trompeur en raison des larges écarts constatés entre les plus gros revenus et les plus bas. Il est donc plus judicieux de s’intéresser au salaire médian. Et enfin, troisièmement, il n’y a pas de vrais moyens de vérifier les allégations de ceux qui affirment gagner de grosses sommes quotidiennement. En plus, il n’y a aucun moyen d’affirmer que vous pourrez en faire de même si vous vous mettiez au trading.





Quels sont les différentes missions d’un trader ?


Voici un petit récapitulatif des différentes missions qui sont confiées aux traders.

L’assistant trader


Comme principales missions, l’assistant trader se devra :

– De gérer des portefeuilles de produits

– D’expliquer les résultats liés au trading

– De mettre à jour les paramètres du marché

– De mettre en place des hypothèses de modélisation

– De s’initier à la pratique du pricing ainsi qu’à l’exécution d’ordres concernant des produits dérivés exotiques

– De développer divers outils en trading

– De mesurer les différents risques du marché

– De détecter les différentes opportunités concernant l’arbitrage forex

– D’automatiser et développer les rapports à destination des clients et du département management

Le trader confirmé


Avant de devenir trader professionnel et confirmé, l’étape obligatoire est souvent de commencer en tant qu’assistant trader. Les institutions financières recrutent sur le net, mais préfèrent embaucher des assistants traders. Lorsqu’il s’agit d’un trader professionnel, l’institution financière exige souvent que ce dernier puisse, en plus de son expérience, apporter le portefeuille de clients qu’il a constitué par ses propres efforts.

En ce qui concerne ses missions, le trader pro se doit :

– Trader des ordres qui sont convertibles

– D’entretenir de bonnes relations avec l’ensemble de ses cibles

– De pouvoir proposer des options intéressantes concernant les stratégies

– Trader ce qu’on appelle des ordres dérivés (qui sont d’ailleurs listés) qui proviennent de la banque privée et du management Asset.

Que faut-il retenir ?


En définitive, il faut retenir que le métier de trader est sérieux et pointilleux. Il nécessite une base de connaissances en finance et marchandage d’outils financiers. En ce qui concerne le rôle du trader, il est multiple. Il suit et surveille le marché. Il trade pour ses clients. Il effectue diverses cotations. Il gère un ou plusieurs portefeuilles ainsi que le marché interbancaire. Et enfin, il développe des produits nouveaux à l’endroit des marchés dérivés.

Des diplômes sont nécessaires pour devenir trader (au minimum un Master), mais aussi des aptitudes naturelles. L’expérience n’est pas non plus à négliger.

6 vues0 commentaire